Comment réaliser l’étude phytosanitaire d’un arbre avec l’ONF ?

Etude phytosanitaire d’un arbre réalisée par l’ONF (Office National des Forêts)

Office national des Forêts

Qu’est-ce que l’étude phytosanitaire ?

Avant de pouvoir profiter pleinement d’un arbre, il est essentiel de connaître son état de santé. En d’autres mots, cela revient à étudier sa résistance mécanique ainsi que son état sanitaire. L’objectif étant de vérifier si cet arbre pourra servir d’appui pour un élément tel qu’une cabane ou une passerelle par exemple. C’est aussi l’occasion de s’assurer que ce dernier ne dispose d’aucun point de faiblesse caché. C’est ce que l’on appelle chez nous, l’étude phytosanitaire de l’arbre !

Racine d'arbre, étude phytosanitaire

Découvrons comment la réaliser avec l’ONF:

*    Partons de la base. En effet, l’étude phytosanitaire se fait de bas en haut. L’ancrage racinaire est le point stratégique à ne surtout pas sous-estimer. Pour schématiser, les racines représentent l’ancrage au sol de l’arbre. Vous comprenez dès lors pourquoi, il est indispensable de vérifier jusqu’où vont les racines – en d’autres mots leur direction et leur profondeur.
A quoi est-ce que ça peut bien servir nous direz-vous ? Cette étude est primordiale afin de calculer l’arrachement de l’arbre, au cas où un vent violent se levait.

*     Il peut arriver que les racines ne partent pas en profondeur, et remonte à la surface. Cela peut être causé par une inclinaison du tronc lors d’une tempête, mais qui ne la pas couché complètement, ou tout simplement que les racines n’ont pas réussie à percer le sol assez profond. Dans ce cas, une expertise d’un professionnel sera essentiel pour définir si l’arbre peut ou non supporter une charge. (voir image ci-contre)

*       Après cette première étape de l’étude phytosanitaire, il nous faut analyser et sonder le tronc de la base jusqu’aux premières charpentières. Il s’agit ici de s’assurer qu’aucune faille ne s’est refermée avec le temps, faille qui aurait pu laisser des faiblesses. Pour vous illustrer ces propos, nous vous laissons découvrir le tout en image ci-dessous. Des dommages conséquents causés par le temps peuvent ne jamais se réparer et rendre un arbre inutilisable. Les causes ? D’une simple blessure, à une branche qui casse en passant par une maladie ou des champignons, la liste des éléments pathogènes est longue !

Santé d'un arbre, tronc troué - étude phytosyntaire
Etude phytosanitaire d'un arbre - troncs

sondage d'un arbre - étude phytosyntaire

Mais alors, comment sonder un tronc ?

Vous pouvez commencer par “tapoter” le tronc avec un petit marteau ou encore mieux, à l’aide d’un embout en plastique dur afin d’éviter de blesser l’arbre en question. Si le son est sourd, le tronc est sûrement plein et en bonne santé. En revanche, si le tronc sonne creux, il se peut qu’une faille se soit refermée de l’extérieur, tout en étant toujours présente à l’intérieur. Il est dans ce cas très important de vérifier d’où vient cette faille. La plupart du temps, en grimpant dans l’arbre, elle devient visible.

*       Une fois nous être assurés que l’arbre est en bon état, il est temps de mesurer son diamètre ainsi que la longueur de ses branches. C’est ce travail qui nous permettra de calculer les charges maximales que pourront supporter le tronc et les branches.
Attention, à bien garder en tête : ce calcul diffère en fonction de l’essence de l’arbre ainsi que de la densité du bois correspondant. Un autre paramètre important à prendre en compte :un bois vert n’a pas la même résistance mécanique qu’un bois sec.

Vous avez les clefs en main pour vérifier par vous-même la faisabilité de votre projet avec une première étude phytosanitaire. Si vous constatez que tout les points sont respectés, lancez-vous et calculez une résistance approximative ! Il vous suffit de prendre les propriétés mécaniques du bois sec que vous diviserez par au moins 2. C’est fait, vous pouvez estimer la charge potentielle que pourra supporter l’arbre et, par conséquent, la surface potentielle que vous pourrez construire.

Mesure d'un arbre- étude phytosyntairem

Un doute ? L’équipe d’experts d’Ecobane est prête à vous conseiller et à réaliser ces études phytosanitaires pour que le projet de vos rêves prenne vie ! N’hésitez plus et contactez-nous.